Roland Alpha-Juno 1 (1985)

Roland Alpha-Juno 1

 
SOUS LE CAPOT
Inside Roland AlphaJuno

Inside Roland AlphaJuno

Inside Roland AlphaJuno

Inside Roland AlphaJuno

Inside Roland AlphaJuno

Inside Roland AlphaJuno

Inside Roland AlphaJuno

Inside Roland AlphaJuno

 
DOCUMENTS PDF SUR LES PRINCIPAUX CIRCUITS
IR3R05
MB87123P-G
MN3009
MN3101
M5241
NEC C4570C
Intel 8032AH (1)
Intel 8032AH (2)

 

IMPRESSION

Aaah les fameux et célèbres "Juno" du constructeur Roland. Que de milliers et milliers de témoignages sur cette longue série de synthétiseurs, incluant le Juno6, Juno60 et le plus célèbre : Le Juno-106. Vers 1986, Roland décida de créer deux nouveaux modèles, l'Alpha-juno1 et 2. Le look de ses synthétiseurs est très "cheap" et fait malheureusement figure de jouet comparé aux Juno6/60/106... Et c'est à mon avis la cause même de la mauvaise réputation accordée à ce synthétiseur.

Pour ma part tout cela est une vaste légende, et quitte à faire dresser les cheveux sur la tête de bon nombre d'entres-vous, j'irai droit au but en vous disant que les Alpha-Juno1 et 2 sont de loin supérieurs à la série Juno6/60/106. Oublions le "look" plastique bon marché et l'absence des contrôles sur le panneaux avant du synthé. En 1985 désormais, presque tous les fabricants de synthétiseurs ont pris le pli de proposer un panneaux ne comportant que quelques boutons et un écran LCD en guise d'interface de programmation. Yamaha et sa série "DX" fait d'ailleurs de même.

Mais je voudrais revenir sur l'essentiel : le moteur du synthétiseur. Là où les Juno6/60/106 ne proposent qu'un seul oscillateur par note jouée, cet oscillateur ne connaissait que 3 formes d'ondes : Sawtooth, Square avec la possibilité de modifier la longueur de cette dernière (soit de façon fixe ou variable via le LFO).
Avec les Alpha-Juno, nous avons 14 formes d'ondes. Globalement des variations de sawtooth et square. Sur ce synthé, il n'y a également qu'un seul oscillateur qui se déclenche pour jouer une note, mais cet oscillateur peut générer 3 formes d'ondes simultanément. Et la combinaison de 3 familles de formes d'ondes parmis les 14 disponibles permet donc de créer un contenu harmonique infiniment plus prometteur et vaste que les oscillateurs très basiques de la série Juno6/60/106.

Ensuite nous avons un filtre (24dB/oct) qui n'a pas à rougir de la comparaison avec les illustres jupiter. Le chorus est également présent, mais comme pour toute la série Juno, il présente du souffle dès son utilisation mais néanmoins ce souffle est nettement moins présent et en prime le chorus est enfin paramétrable. L'enveloppe est plus élaborée. Au lieu du traditionnel ADSR, on a maintenant 8 stages d'enveloppe. Cela permet de faire varier le son de façon plus complexe qu'une simple pente montante ou descendante. La polyphonie est toujours de 6 notes.
Le circuit en charge de l'oscillateur est un MB87123P-G. Celui du filtre et de la gestion du VCA est un circuit créé par Roland et qui est le IR3R05 (cf les photos de la vue interne du synthé). Or ce circuit on le retrouve justement dans le MKS80 (le Jupiter-8 en rack). Le circuit d'amplification est un : M5241. Le circuit de chorus est un MN3009.
J'ai eu en son temps un Juno-106 dont je n'ai jamais trop aimé le son trop fin et trop lisse à mon goût, et j'ai toujours dans mon studio le premier Juno, le Juno6... qui propose un son un peu moins lisse que le 106, mais qui néanmoins est bien moins riche que celui qui peut sortir de l'Alpha-Juno 1.

Petit tableau récapitulatif des principaux circuits de l'Alpha-Juno :

  • DCO : 6x IC MB87123P-G
  • VCF/VCA : 6x IR3R05
  • AMP : 1x M5241 / 6x C4570C
  • CHORUS : 2x MN3009 + 2x MN3101
  • CPU : 1x Intel 8032AH

Pendant des années, j'ai tenté de lire des arguments constructifs qui permettraient de comprendre en quoi les Alpha-Juno sont "inférieurs" aux Juno... Mais je n'ai jamais lu que des phrases très lacunaires ne présentant aucun arguments. A ces gens là je proposerais donc de télécharger ce petit fichier texte qui comprend tous les paramètres pour créer un son que j'utilise très souvent. C'est le son analogique le plus gras, le plus épais, le plus impressionnant qu'il m'aie été donné d'entendre sur un synthé de cette game. Ensuite je vous inviterais à essayer de programmer le même son sur vos Juno6/60/106 et m'envoyer vos résultats.
Cliquez sur ce lien pour télécharger les paramètres du son "FAT SYNTH1"

L'Alpha-Juno est pour ma part un des meilleurs synthétiseur analogique que j'ai pu utiliser. Oui il n'y a qu'un seul oscillateur mais qui combine 3 formes d'ondes simultanément, ce qui permet de créer des sons vraiment complexes et puissants ! Le son est extrêmement chaud, grâce également à un excellent filtre. Ne vous fiez surtout pas à son look en plastique "jouet" ! Ce qui sort de cette fabuleuse machine est un son ENORME !