Roland JX-305 (1998)

Roland JX-305

 
SOUS LE CAPOT
Inside Roland JX-305

Inside Roland JX-305

Inside Roland JX-305

Inside Roland JX-305

Inside Roland JX-305

Inside Roland JX-305

Inside Roland JX-305

Inside Roland JX-305

 
DOCUMENTS PDF SUR LES PRINCIPAUX CIRCUITS

Pas d'information

 

IMPRESSION

Et voici mon synthétiseur digital préféré, le Roland JX-305. Une pure merveille ! J'ai souvent argumenté sur le fait que ce synthé pouvait vraiment tout faire. C'est également une station de travail comme le Korg M1. Il dispose d'un séquenceur encore plus évolué (mais à nouveau je ne l'emploi pas, ni même jamais essayé), une section synthé, section batterie, et pour finir une section d'effets.

Il est également multitimbral à 8 sons, mais sa polyphonie est de 64 oscillateurs... Cependant un son peut prendre jusqu'à 4 oscillateurs... Comme le Korg M1 les oscillateurs sont des lecteurs d'échantillons. Cependant sur le JX305, on retrouve plusieurs Mo de sons qui couvrent absolument tous les domaines, mais plus particulièrement le domaine des sons électroniques "techno" et "trance". Donc des sons résolument orientés vers la musique électronique de danse. Quoi que je serais bien réducteur de le limiter à cela, tellement il dispose de tonnes de sons très intéressants et pas spécialement orientés "techno" justement...

Il y a 24 kit de batteries, dont les célèbres TR808, TR909, TR606 et TR707... Plus bien d'autres encore. Donc ça sera un réel plaisir d'utiliser ses sons mythiques. On peut les placer dans l'espace stéréo, et il y a de très nombreux effets qui permettront de donner de la profondeur à tout l'ensemble.

J'ai utilisé énormément de sons du JX-305 dans mon premier album de Modern Cubism "Les plaintes d'un Icare", et d'ailleurs les trois premiers titres étaient composés exclusivement sur ce synthétiseur.

La grande différence avec le Korg M1 est la synthèse du JX305. Ici on se retrouve avec une synthèse classique et un filtre résonnant. Et d'ailleurs d'excellente qualité. Bien sûr on sent l'aspect "digital" du filtre, mais en réglant bien ce dernier, on peut le faire sonner de manière terriblement efficace !
De plus un son peut être composé de 4 formes d'ondes PCM. Et donc produire un son extrêmement riche et sophistiqué. Il y a beaucoup de paramètres permettant de moduler les oscillateurs et le filtre. Contrairement au Korg M1 (qui avec son grand afficheur LCD à 2 lignes permettait une édition simple et rapide), le JX305 ne dispose que d'un petit écran LCD totalement sous-dimensionné pour afficher les tonnes d'informations qu'on aimerait voir en un seul coup d'oeil. Mon reproche quasiment unique à cette machine réside là précisément : son interface de programmation.... Il faudra jongler entre les menus à 10 pages, les boutons à 10 fonctions, etc... Heureusement il existe un éditeur sur PC qui permet de se rendre compte du potentiel gigantesque de cette machine.

Il y a également un défaut qu'il faut signaler dans cette machine. C'est un circuit, celui contenant le système d'exploitation (noté avec un autocollant sur la carte-mère). Ce circuit semble après 8 ou 9 ans présenter un trouble de fonctionnement. En fait ça ne vient pas du circuit en lui-même mais le procédé de soudure sur la carte-mère du synthétiseur (Roland ayant changé son processus d'assemblage pour éviter les soudures contenant du plomb, afin de suivre les normes en vigueur). J'en ai été victime d'ailleurs (heureusement ce type de réparation ne coûte pas très cher. Il faut compter entre 70 à 100 euros environ si on passe par le centre de réparation agréé Roland). Le synthé refusant tout simplement de démarrer... Ou bien il démarre, mais "plante" quelques secondes plus tard. En lisant les forums, on peut voir que beaucoup de possesseurs du JX305 ont vécu une expérience similaire... Il faut donc ressouder le circuit correctement ... Espérons que d'ici quelques années ce problème ne se produise plus !

A part cela, je n'ai que du bien à dire de cette machine. Roland a voulu appuyer l'aspect "Groovebox" de cette machine, à savoir une machine de live pour les DJ... A mon sens, cela a fait perdre énormément de crédibilité auprès de ceux qui désiraient se procurer une machine de recherche sonore puissante et efficace. Le terme Groovebox en effet à tendance à limiter l'usage d'un synthé et surtout de donner une couleur péjorative aux sons obtenus... Or, et j'insiste, le JX305 peut tout faire. Aussi bien des sons "vintage" et très analogique, que des sons numériques froids à la "DX", ou bien des sons totalement hybride issus de boucles échantillonnées... On trouve des pads orientés "ambient" absolument sublimes. Probablement une machine sous-exploitée et méconnue des connaisseurs... Mais qui pourtant dispose d'une qualité sonore fantastique et d'un potentiel de création quasi infini !!!!

En regardant la carte-mère de cette machine, on réalisera l'incroyable progrès réalisé depuis les années 80... Si on la compare à la carte-mère du Korg M1, c'est assez bluffant. Les DSP ont gagné en puissance, les mémoires de plus en plus petites et ayant des capacités 50x supérieures à celles d'il y a encore 5 ans d'ici ...
Quand on pense que cette machine contient des Mo de sons, un logiciel de séquenceur évolué intégré, 24 effets, 64 oscillateurs pouvant jouer simultanément... et qu'on ne voit que 2 ou 3 DSP sur une carte-mère à peine garnie de composants électronique, on prend vite conscience à quel point le progrès est réellement présent dans l'industrie musicale....