Yamaha SY-77 (1989)

Yamaha SY-77

 
SOUS LE CAPOT
Inside Yamaha SY-77

Inside Yamaha SY-77

Inside Yamaha SY-77

Inside Yamaha SY-77

Inside Yamaha SY-77

Inside Yamaha SY-77

Inside Yamaha SY-77

Inside Yamaha SY-77

 
DOCUMENTS PDF SUR LES PRINCIPAUX CIRCUITS

Pas d'information

 

IMPRESSION
Là où en général les synthétiseurs conventionnels proposent un type de synthèse (soustractive, pcm, fm, modélisation, ...), le SY77 en propose deux (voire trois).
  1. Tout d'abord c'est un synthé capable d'utiliser la synthèse FM, rebaptisée AFM (Advanced Frequency Modulation). C'est un somme un super DX7, plus proche du DX7Mk2 d'ailleurs. Le SY77 propose 45 algorithmes basés sur 6 opérateurs et disposant de 3 loop-feedback (les DX7 n'en proposant qu'un seul). Ensuite les opérateurs classiques du monde FM produisent uniquement un signal sinusoïdal. Le SY77 permet de choisir 16 types de formes d'ondes, qui sont des dérivés de sinusoïdes parfois assez complexes. On trouve des dizaines de possibilités de faire varier le comportements de 6 opérateurs (enveloppe de modulation, de pitch, ...) bien plus complexe que sur les DX7 classiques.
  2. Ensuite le SY77 permet d'utiliser des sons échantillonnés, c'est la synthèse AWM. On y trouve les habituels instruments acoustiques (piano, basse, saxophone, ...) mais aussi des samples très réussis d'effets variés et de choirs/voice, ainsi qu'une gamme de formes d'ondes primitives de type sawtooth, pulse, ...
    Le SY77 dispose également d'un mode "drumset" composés de dizaines de sons de batteries.


Là où ça devient très intéressant, c'est qu'on peut mélanger toutes ses synthèses ensemble pour produire un son.
Un son est composé de ce que Yamaha appelle 4 "elements". Ces elements peuvent être de type AFM ou AWM. On peut donc avoir un son composé de 1, 2 ou 4 elements de type AFM ou AWM, ou une combinaison des 2, comme 1 AFM + 1 AWM ou 2 AFM + 2 AWM.

A la sortie de ces "combinaisons" de synthèse viendra se présenter 2 filtres (LPF ou HPF) 12dB/oct résonnant et disposant chacun d'une enveloppe complexe. On dispose donc d'une "filter1" et d'un "filter2" ainsi que d'un paramètre de résonnance. Et ces filtres sont tout simplement bluffants...

Donc, pour résumer: je pourrais créer un son composés de 2 sources AFM, de 2 sources AWM, et tout cela rentre ensuite dans 2 filtres résonnants... Voilà de quoi passer des années en recherche sonore.

Ce n'est pas tout !!! Je parlais d'un 3ème type de synthèse potentiel... On peut utiliser un mode appelé RCM et qui permet d'utiliser un sample AWM et de le fournir à une source AFM à la place des 16 formes d'ondes générées par les 6 opérateurs. Et inversement : la sortie d'un element AFM peut venir se substituer à un des 127 samples AWM. Là aussi ça permet d'obtenir des étendues illimités de recherche sonore.

Bref, les combinaisons et regroupements sont infinis. On est donc loin, très loin même d'un Korg M1 qui propose une synthèse basées exclusivement sur des samples (pcm), et dont un son peut être composé seulement de deux samples...

Ces sons qui, vous l'aurez compris, peuvent être extrêmement sophistiqués passent dans mutli-effect composé de 4 blocs d'effets. Deux sont de type "modulation" ( à choisir parmi : chorus, flanger). Les deux autres sont de type Reverb/Delay/Distortion/Equaliseur. On peut groupes ces 4 blocs en série, en parallèle, ou diverses combinaisons.Chaque effet est réglable de façon assez simple, mais néanmoins cela suffit amplement. Je regrette que les delay ne dépassent pas 300ms... Ce qui est un peu court comme étendue. Certains effets soufflent également (certaines combinaisons de reverb + delay regroupées dans un seul effet) ce qui est regrettable.

Tout cela sort ensuite selon un schéma de panoramique. Soit statique dans un champ stéréo (left / right à différent niveau), soit en mode ping-pong, soit dans différents mode (Left to Right rapide ou lent, et inversement), soit suivre une enveloppe qu'on peut soit-même dessiner.

Je dois dire que les sons issus de cette machine sont réellement incroyables ! Les sons analogiques sonnent 10x mieux que ce qui sort de vrai synthés analogiques. Mais en plus on peut jouer des choirs très réussis, ou des sons FM combinés aux samples, et qui donnent des sons très complexes et extrêmement variés.

Le synthétiseur dispose d'un très large écran graphique permettant d'accéder directement à plusieurs options, bien regroupées et très simples à modifier. L'interface est bien pensée et on accède très vite et simplement aux écrans principaux. On peut voir aussi de façon graphique tout les tracés des enveloppes, ce qui facilite visuellement la programmation.

Enfin, le SY77 permet de jouer des sons en mode "multi", car il est multi-timbral à 16 parties. Chaque partie est affectée à un n° de canal MIDI. On peut donc ainsi jouer 16 sons différents en même temps, ou en superposer ... Ce qui là aussi permet de générer des sonorités immensément complexes.

La mémoire pour stocker les sons est assez limitée : seulement 64 slots peuvent être utilisés (répartis en 4 banques). Heureusement le SY-77 dispose d'un lecteur de disquette (720ko) où on pourra sauvegarder ses sons, les réglages du synthés, les séquences, ... Car le SY77 dispose également d'un séquenceur assez évolué (que je n'utilise pas car j'ai toujours préféré utiliser un séquenceur sur ordinateur afin de répartir comme bon me semble les séquences vers certains synthés ou samplers).

Le SY77 est donc une véritable "bête" de compétition, construit comme un tank (il pèse d'ailleurs pas loin de 17kg), on sent qu'à cette époque on construisait des synthés fait pour durer. L'intérieur de la "bête" révèle un nombre incroyable de composants électroniques, énormément de DSP et de CPU dédiés. A l'époque de sa conception, les DSP étaient très loin d'afficher les performances d'aujourd'hui, et le simple fait de proposer 16 notes de polyphonies pour lire des échantillons (16bits/48khz) stockés en mémoire était déjà une prouesse technologique. La construction interne et le soin de la réalisation sont typique de Yamaha -> irréprochable.

Bien que je sois réfractaire à la synthèse FM (qui ne permet pas de se représenter concrètement la forme d'onde, et donc les harmoniques, pendant sa programmation -> on programme à l'aveuglette), j'avoue que les sons issus du SY77 sont incroyables.... Certains sons analogiques sont construits avec 2 elements AFM et sonnent bien plus "analogiques" que mon Juno6 et d'autres synthés analog. C'est un synthé de référence d'ailleurs pour Wendy Carlos (utilisé également par Vangélis et bien d'autres).