Akai S-2000 (1995)

Akai S2000

 
SOUS LE CAPOT
Inside Akai S-2000

Inside Akai S-2000

Inside Akai S-2000

Inside Akai S-2000

Inside Akai S-2000

Inside Akai S-2000

Inside Akai S-2000

Inside Akai S-2000

 
DOCUMENTS PDF SUR LES PRINCIPAUX CIRCUITS

Mitsubishi 5220

Mitsubishi 5218A PCM69AP    

 

IMPRESSION

L'Akai S-2000 est une sorte de déclinaison du modèle S3000 mais pour diminuer le coût de la machine, l'interface a été revue et corrigée dans sa plus simple expression... C'est-à-dire un minimum de bouton, et un minuscule écran...
La qualité sonore est irréprochable, comme tout les Akai de série "S", et on retrouve la structure classique des modèles S3000, les Keygroup, keyzone, ...

C'est un sampler stéréo assez basique. Ne disposant que de 2 sorties audio, cette machine peut recevoir jusqu'à 32Mo de RAM (2Mo d'origine) et à une polyphonie de 32 notes. L'Operating System se trouve sur une disquette (il ne faudra donc pas la perdre) et est nécessaire lors du démarrage de la machine. Il faut dire que néanmoins le logiciel d'exploitation se charge très rapidement.

Côté extension, c'est le minimum syndical, avec un port SCSI qui permettra de connecter par exemple un lecteur ZIP 100Mo externe (ce qui est mon cas).

Le S-2000, comme en général les samplers Akai de série "S", ne colorie pas le son. J'ai déjà lu une quantité astronomique de sottises à ce sujet dans de nombreux forum... Mais après tout, tout le monde peut dire ce qu'il pense. Néanmoins, d'un point de vue physique, si on analyse la source et le résultat échantillonné, force est de constaté qu'il n'y a pas de phénomène de phase, d'équalisation ou de compression sur les samples....
Par défaut le format des échantillons est propriétaire, mais le S2000 peut lire le format .WAV utilisé dans l'industrie informatique et même le format .AIF.
L'akai permet de travailler en 16 bits, 22/44.1khz mono ou stéréo.

Le filtre est un classique LPF 12dB résonnant qui se comporte de façon classique. Il y a aussi 2 LFOs et 2 enveloppes, ce qui permet déjà de réaliser quelques sons complexes et intéressants !

Finalement son seul handicap est son interface vraiment très réduite. Une fois qu'on connait par coeur les menus, et les dizaines de sous-menus, l'accès est rapide mais ça nécessite des heures et des heures de pratique. Or dans la recherche sonore on peut rapidement être démotivé à perdre du temps à rechercher où se trouve une fonction, plutôt que d'explorer le potentiel de la fonction elle-même !

Côté fonctionnalités justement on retrouve les classiques : Time-stretching, truncation, looping, pitch shifting, reverse sample, ...

J'ai longtemps utilisé cette machine en guise de boite à ryhme... Epoque où je n'avais pas encore 32Mo de ram dedans ;-)

On trouve, au niveau électronique, de très bons composants comme par exemple les circuits d'amplifications Mitsubishi 5220 & 5128A, et le convertisseur 18 bits D/A PCM69AP (Cf les PDF ci-dessus).